DEMA 2019

Publié par Jérémie Laplante le

Comme le veut le dicton, mieux vaut tard que jamais. Sans plus tarder, voici un bref compte rendu  de l’édition 2018 de la plus grande exposition de plongée au monde : le DEMA Show.

 

Omniprésent dans le monde de la plongée sportive depuis maintenant près de 70 ans, Mares continue sa lancée dans le monde de la plongée technique avec la gamme XR.

 

Détendeurs conçus spécifiquement pour faciliter l’installation sur des doubles bouteilles, pour la plongée profonde ou pour la plongée en caverne, ensemble de plaque dorsale et ballons, moulinets, bobines, lampes primaires et secondaires complètent l’ensemble de la gamme XR.

Les plongeurs sportifs ne sont pas laissés de côté pour autant, Mares introduit cette année plusieurs nouveaux détendeurs, gilets de stabilisation, palmes, ordinateurs.

 

 

Les premiers étages 72X et 82X forment la base de plusieurs nouveaux détendeurs, tous deux fonctionnant à l’aide d’un diaphragme balancé, le 82X opte pour une configuration de ports comportant cinq prises basse pression sur une tourelle rotative et deux prises haute pression à orientation optimiser pour favoriser le placement des tuyaux. Le 72x tant qu’â lui adopte la configuration classique de quatre-saisons prises basse pression et deux prises haute pression réparties uniformément sur chaque côté d’un premier étage. Plusieurs nouveaux deuxièmes étages font également leur apparition en 2019 : l’Épic, l’Ultra et le Dual. Tous étant pneumatiquement balancé, ces deuxièmes étages différents de par leurs matériaux (métal ou polymères) et systèmes d’ajustement.

Deux nouveaux ordinateurs de plongées ont fait leur apparition : le Genius et le Smart Air

Le Genius remplace le Icon HD au sommet de la gamme d’ordinateurs de Mares. Similaire en dimensions à son prédécesseur, le Genius ajoute la compatibilité avec le trimix grâce à un nouvel algorithme de décompression (pour Mares) le Buhlmann ZHL-16C avec facteurs de gradient ainsi qu’un nouvel écran améliorant la qualité de l’affichage.

Le Smart Air incarne l’évolution du Smart en ajoutant la possibilité d’utiliser jusqu’à trois transmetteurs permettant ainsi d’afficher la pression du cylindre sur l’ordinateur.

 

Reconnu pour ses habits isothermiques secs sur mesure aux multiples options, DUI a également commercialisé depuis quelques années une gamme d'habits secs prêts-à-porter visant les plongeurs au budget plus modeste. Cette gamme d’habits secs s’agrandit pour accueillir son troisième membre, le Cortez. Ce dernier maintient plusieurs caractéristiques du Yukon, mais est confectionné à l’aide d’un tissu plus résistant aux perforations et à l’usure.

Le Yukon, qui en est à sa deuxième génération peut désormais être commandé en trois couleurs différentes. Question de brouiller les lignes entre les deux gammes d’habits, le Yukon peut maintenant être commandé sur mesure.

Le Coronado demeure quant à lui, inchangé.

Les habits de la gamme supérieure ont vu plusieurs options s’ajouter comme les accents de couleurs au niveau des coutures, des poches de la cagoule et du tissu même.

Pour le meilleur ami de l’homme, il est maintenant possible de commander un manteau pour chiens parfaitement agencé à votre habit sec.

 

Pour 2019, OMS a décidé d’égayer votre plongée en y ajoutant plusieurs nouvelles couleurs. Se rajoutant au traditionnel rouge, gris ou noir, est le rose, blanc, orange, vert et bleu. Masques, palmes et veste arborent maintenant ces couleurs.

Le harnais ajustable à sangle continue Slipstream est maintenant offert avec une quincaillerie en acier ou en aluminium. Ce harnais allie la simplicité du harnais standard à la facilité d’ajustement ‘une veste de compensation. Le harnais Comfort à échanger ses boucles fastex en plastique pour des attaches cobra en acier inoxydable.

 

Shearwater Research à créer beaucoup d’émou en 2018 avec le lancement de leur premier ordinateur montre : le Teric.

Dérogeant à leur interface traditionnelle à deux boutons, le Teric en est équipé de quatre. La navigation s’effectue néanmoins de la même manière que dans les autres ordinateurs Shearwater avec la même séquence de boutons étant reprise pour effectuer des tâches importantes comme la sélection d’un gaz. En plus des modes offerts sur les autres produits de cette compagnie canadienne, le Teric est offert avec un mode apnée pour les amateurs de plongée libre. Malgré l’affichage étant plus petit, la lisibilité de l’écran est excellente grâce à la qualité de l’affichage AMOLED et à plusieurs options de disposition de l’écran. Tout comme le Perdix, le Teric peut être utilisé avec deux transmetteurs de pression. Et en plus de tout cela, il donne l’heure!

 

Fidèle aux sources, Light Monkey nous a présenté quelques nouveautés pour éclairer vos plongées.

La lampe 12w 3Ah se distingue maintenant en deux versions, la version existante pouvant être convertie en lampe de type « cannister » et une seconde version ayant un interrupteur magnétique rotatif à la base, ainsi que des ports de recharge externes.

Une lumière stroboscopique a également fait ses débuts à DEMA. L’émetteur lumineux la même DEL 32w que celle se trouvant dans les lampes de plongée, dotée d’une intensité lumineuse de 4000 lumens. Le boitier, identique à celui de la lampe “Handy”, abrite une batterie donnant une autonomie de 10 heures.

 

Nouvellement arrivée à la boutique, la gamme de produits d’Ocean Technologie Systems (OTS) est centrée autour de systèmes de communication sous-marine et des masques pleins visages. Offrant des systèmes de communication filaires entre plongeur et personnel de surface, OTS se démarque cependant par ses systèmes de communication sans-fil. Avec une portée pouvant atteindre 1 km en bonnes conditions, ces systèmes permettent la communication bilatérale entre plongeurs ou opérateur en surface. Le masque plein visage Guardian est conçu pour accepter facilement l’installation d’un micro, d’écouteurs et du bouton de contrôle du système de communication. Un produit récemment ajouté au catalogue d’OTS, le masque plein visage Spectrum, en plus d’être compatible avec tous les systèmes de communication, est conçu pour utiliser presque n’importe quel deuxième étage de détendeur permettant d’offrir en masque plein visage de qualité à un prix très abordable.

 

Synonyme de lampes à haute performance dans plusieurs domaines, Light and Motion peaufine sa gamme SOLA Vidéo Pro et Stella en ajoutant des lumières cinématographiques hybrides permettant d’illuminer sans risque de surchauffe des sujets tant en dessous de la surface qu’au-dessus de celle-ci. Pour les plongeurs désirant illuminer le monde sous-marin que pour l’observer en personne, la gamme SOLA Dive de lumière principale continue à combler ce besoin en offrant des puissances de 800 à 2500 lumens. La complémentant en rôle de lampe secondaire, la gamme GoBe continue à offrir un excellent rapport qualité/prix et en nouveauté cette année est maintenant offerte avec une vitesse de recharge supérieure sur certains modèles et une puissance accrue.

 

Ayant fait beaucoup parler d’eux l’année passée en étant les premiers à marier batteries d’outil et propulseurs sous-marins contournant ainsi les restrictions de vols imposées aux batteries au lithium et simplifiant la logistique d’acquisition de batterie, Dive-Xtras continue d’apporter des améliorations au Pirhanna en introduisant le « Smart Slice » un dispositif intégrant un indicateur de consommation électrique, une sortie 12 Volts pour alimenter des accessoires externes, une prise pour pompe à vide permettant de tester l’étanchéité du propulseur et un dispositif d’interruption rapide du courant pour éteindre le propulseur rapidement en cas d’urgence.

Les drones sont devenus chose relativement commune, ayant conquis les airs, ils s’attaquent maintenant au monde sous-marin.

Le Trident est un drone à la portée de tous qui offre une interface simple, fonctionnant sur n’importe quelle plateforme Android. Ayant une autonomie de 3 à 4 heures lors d’une utilisation normale, ce drone peut se déplacer à une vitesse de pointe d’un peu plus de 7.2 km/h. Un ombilical de 100 mètres le reliant à la bouée émettrice est disponible permettant d’atteindre la profondeur maximale homologuée du drone de 100 mètres. La communication sans fil entre l’utilisateur et la bouée se fait via WiFi.

 

Le Deep Trekker est un drone de conception canadienne s’adressant non seulement aux utilisateurs commerciaux, mais également aux utilisateurs sportifs. Pouvant enregistrer des vidéos en 4K, ce drone peut également être équipé de lampes d’appoint pour la plongée en milieu plus sombre.

 

Venue de France, le iBubble à la distinction d’être le seul drone pouvant être contrôlé tant bien de la surface, que sous l’eau pendant la plongée. Ceci est rendu possible grâce à l’utilisation d’une télécommande submersible portée par le plongeur. Tout comme ses cousins aériens, le iBubble peut être utilisé pour prendre des prises de vues préprogrammées. Plusieurs caméras peuvent être installées sur le drone, notamment celles de la famille GoPro.


Partager ce message



← Message plus ancien


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.